Simulation de crédit en ligne : quel type de prêt immobilier choisir ?

prêt immobilier

Pour financer l’acquisition d’un logement ou les grands travaux de réhabilitation d’une maison, le particulier peut recourir à un prêt immobilier. Les établissements de crédit lui proposent alors divers types d’emprunts qui se diffèrent par leurs conditions d’acquisition et les engagements y afférents. Mais avant de souscrire à un prêt, le particulier peut calculer en ligne le coût d’un crédit et évaluer sa capacité d’emprunt. Grâce au simulateur de crédit, il sera alors plus facile pour lui de comparer les offres de prêt immobilier et d’estimer les mensualités. Des informations comme le montant du revenu et des charges mensuels, l’apport personnel et le coût du bien à acquérir serviront de base de calcul. Mais avant de procéder à la simulation de crédit, il est nécessaire de s’informer sur les divers types de prêts immobiliers, notamment ceux de la catégorie prêt aidé

Le prêt à taux zéro plus (PTZ+)

Contrairement au PC, le prêt à taux zéro plus est accordé suivant des conditions de ressources et de localisation. Le bénéficiaire doit être un primo-accédant (le logement financé est sa première résidence principale), une personne en invalidité, handicapée ou victime d’une catastrophe naturelle. L’établissement de crédit prend également en compte du montant des revenus fiscaux des occupants du logement avant d’accorder le prêt. Le montant du prêt dépend par ailleurs de la localisation et de l’état du logement financé (neuf ou ancien). Une quotité sera alors appliquée au coût total de l’acquisition ou des travaux. Quant au remboursement du PTZ+, il s’échelonne de 20 à 25 ans, avec une période de différé de 5 à 15 ans. Pour plus de détails concernant le prêt à taux zéro pluscliquez ici.

Le prêt conventionné classique (PC)

Le prêt conventionné est celui accordé par un établissement financier qui a signé une convention avec l’État. Ce prêt peut financer jusqu’à l’intégralité du montant de divers types d’opérations comme l’achat d’un terrain et la construction d’un logement sur ce terrain, l’achat d’un logement neuf ou ancien, les travaux d’amélioration du logement… Aucune condition de ressources n’est nécessaire pour souscrire au PC. Toutefois, le logement financé doit être une résidence principale au plus tard un an après son acquisition ou la fin des travaux. Le taux d’intérêt sera propre à chaque établissement de crédit. Il variera également selon la durée du remboursement (5 à 35 ans).

Le prêt à l’accession sociale (pas)

Le prêt à l’accession sociale se trouve entre le PC et le PTZ+. Le prêt pas présente un taux d’intérêt fixé par l’établissement de crédit et son octroi dépend de conditions de ressources et de localisation. A noter que l’acquisition d’un logement ou les travaux de réhabilitation peut être financé conjointement avec un PAS et d’autre prêts et aides complémentaires : notamment un PTZ+ ou un prêt épargne logement. Son remboursement s’étale sur 35 ans au maximum.